Vous savez pourquoi on dit d'une femme qu'elle est belle jusqu'au bout des ongles ? Parce que son vernis y est pour beaucoup ! Utilisé pour embellir ou nourrir les ongles, ce produit cosmétique se décline en des milliers de couleurs. On en trouve pour tous les goûts même s'il ne se mange pas (normalement...). Impressionnant !

 

Il était une fois le vernis à ongles...

Il y a des siècles et des siècles en arrière, on se disputait le mérite de sa création. En effet, Chinois, Japonais et Italiens étaient persuadés d'en être à l'origine. Mélange assez varié de cire d'abeille, de poudre de rose, d'alun ou encore de gomme arabique, le vernis de l'époque ne recouvrait pas que l'ongle mais aussi le bout du doigt. D'ailleurs dans certaines sociétés, les nuances étaient synonymes d'appartenance à telle ou telle classe sociale.

 

Quand le moderne s'en mêle

A partir des années 70 et 80, on retrouve des vernis pailletés, métallisés et sortant de l'ordinaire. Le flacon avec pinceau fait son apparition. Les teintes très flashies se développent. Qui n'a pas déjà vu des ongles jaunes poussin ? Mais les transparents plus discrets ne sont pas laissés de côté pour autant. On peut choisir un vernis matifiant ou alors résistant aux chocs. Le vernis à ongles rouge est un grand classique. Par contre il est souvent conseillé d'assortir ses ongles à une couleur de sa tenue, cependant oubliez le ton noir sur noir surtout. Sinon cela vous donnera un air gothique sans y adhérer ! Ce serait dommage...

 

Mais comme dit au commencement de cet article, les vernis ne sont pas faits que pour embellir les ongles. Ils les protègent, les nourrissent. Certains ont l'avantage de durcir l'ongle, d'autres de les faire briller. Il y a les anti-dédoublements, les anti-casse ou encore ongles mous. D'ailleurs, il serait possible de citer les vernis pour ne plus se ronger les ongles. Le goût amer ayant pour but de stopper cette mauvaise habitude.

 

Alors à vos vernis... halal!